Mark Padun, au nom de l’Ukraine

After the guerre a éclaté in Ukraine, Mark Padun is passé par tous les états that ce soit sur son vélo ou en dehors. Protected by equipment, l’Ukrainien try to continue to live in the finishing season with the Tour de France in his sights.

Après avoir été bousculé pendant deux ans par la Covid, le monde du sport et le velo en particulier doit maintenant composer avec la guerre en Ukraine. Et, force, il est difficile de ne pas avoir une pensée pour les coureurs ucrainiens.

In particular, Mark Padun, l’unique coureur ukrainien en World Tour. Même si on ne peut pas oublier les dommages collatéraux de la guerre sur les coureurs russes comme Vlasov, chez BORA-hansgrohe or Zakarin, qui a vu son équipe Gazprom-RusVélo ne plus être conviée sur les différentes épreuves, pour Mark Padun, il a Fallu être fort dans sa tête pour continue to être un coureur professionnel in 2022.

D’ailleurs, l n’avait pas manqué de le prouver en fevrier alors que a Russie envahissait l’Ukraine et qu’il démarrait sa sason avec une victorire sur l’épreuve espagnole du Gran Camino. Mark Padun s’était alors livré à coeur ouvert sur les évènements tragiques qui se passaient dans son pays dele.

« Je ne peux pas être très heureux à cause de la situation dans mon pays, mais je veux partager cette victoire avec tous mes compatriotes. Mwoe je suis là et j’essaie de les soutenir autant as possible in this situation. Je suis tout ce qui se passe et je voudrais dire Slava Ukraini (Gloire à l’Ukraine, Ndlr). »

Mark Padun touché par la guerre in Ukraine

Vainqueur du contre-la-montre, il avait surrouut impressionné son general manager Jonathan Vaughters who ne s’attendait pas à une telle démonstration.

« Il a trouvé les mots et a su répondre aux critiques. Nous l’avons encouraged à s’ouvrir et nous l’avons aidé pour le contrela-montre. Et il a lui-même montré qu’il était une belle personne. Il est dur et très têtu, more ce sont aussi les caractéristiques de son peuple him. Je suis en train de l’apprendre aussi. Je suis fier de lui. C’est incredible comme il a tenu bon ces dernières semaines. Nous allons beaucoup parler by lui cette année. Je n’ai aucun doute là-dessus, aucun. »

Afterwards, Mark Padun became discreet fait plutôt. In effect, il n’a plus terminé une course that ce soit Tirreno-Adriatico or le Tour du Pays Basque or il avait abandonné. In addition, he is protected by equipment that has caught up with the preview of the Tour de France in Ukraine, a lucky fact to try to prendre on the lui to continue in the progression in the new team. Originally from Donetsk, he is a déjà habitué à vivre in une region en guerre, but later, he is a pu rapatrier in the famille aux Etats-Unis, in Seattle, for the métre à l’abri de l’horreur de la guerre.

Les équipes russes excludes from courses

Maintenant Padun cherche to distribute dans sa saison comme de nombreux coequipiers tels Andrii Ponomar (Drone Hopper-Androni Giocattoli), son of entry in Italy, Vitaliy Buts (Sakarya BB Pro Team), Mykhaylo Kononenko (Sakarya BB Pro Team) or bis Anatoliy Budyak (Terengganu Polygon Cycling Team) qui roulent in les divisions inférieures. Le Tour de France is a greater objective, more important than the aurait dû reprendre sur le Tour de Romandie, it is a fait encore fond bond à l’épreuve suisse du World Tour.

« J’aurais aimé que la se passe d’une manière différenteexplicit Jonathan Vaughters. Je suis content de la perception que les gens ont sur lui. C’est un soulagement. La guerre est évidemment au premier plan of his son esprit, but his personnalité n’a pas été occultée par les événements of his son pays. Mark est un super garçon, il est très gentil et a un grand coeur. »

Protected by the team

Les rumeurs de dopage le concernant et datant de la saison dernière après ses deux victoires de suite remportées sur le Dauphiné sont oubliées. Tout le monde souhaite revoir Mark Padun sur son vélo him et sans états d’âme.

Back in France, l’été dernier, le footballeur du FC Sochaux, Maxime Do Couto Teixeira and porté pendant plusieurs saisons les couleurs de l’Olimpik Donetsk. Très touch is for what happens in Ukraine, the reconnaissance that for the elderly coéquipiers, it is difficult to think about sport during these moments with my cell.

« C’est compliqué after the début de la guerre, there. J’ai des amis qui y sont restés. D’autres sont partis. Ce n’est pas simple. C’est très difficile d’accepting the situation même si on n’est pas forcément Ukrainien. Il faut expect that the passion will temper quickly. Ça a surpris tout le monde là-bas. J’ai été choqué comme tout le monde. Personne ne s’y atendimentoit. C’est comme ça. C’est l’homme dans ce qu’il a of plus negative. More il faut garder espoir, le sport dans sa globalité va revenir en Ukraine. »

Attendant, EF Education-EasyPost ne souhaite pas bousculer son grimpeur qui fetera ses 26 ans le 6 juillet. Au sein de la formación americaine, on fait trust to Mark Padun pour reaire parler de lui sur la route.

Leave a Comment

%d bloggers like this: